Kaizen

En 1986, M. Masaaki Imai a publié un livre intitulé : Kaizen, the key to Japan’s Competitive Succes. Dans ce livre, il a mis en lumière la différence entre la gestion du changement dans le monde occidental et au Japon. La différence ? Kaizen.

Différence fondamentale par rapport au management occidental traditionnel

La différence fondamentale réside dans la gestion du changement et la gestion des changements. Ou pour l’expliquer autrement, la gestion du changement progressif (Change management / Kaizen) et la gestion du changement brutal (Management of Change). Il est dans la culture des organisations japonaises de procéder à des changements progressifs et continus. Les responsables occidentaux fonctionnent plus traditionnellement en introduisant des changements brutaux. Dans les deux cas, on parle bien sûr de change management, mais au Japon, cette notion a une autre signification.

Qu’est-ce que le Kaizen?

Kaizen signifie ‘améliorer en continu’ et consiste à utiliser de manière organisée le bon sens quand il s’agit de réaliser des économies, d’améliorer la qualité, de raccourcir les délais de livraison et d’augmenter la satisfaction du client. Kaizen est beaucoup plus une culture qu’un plan par étapes ou un modèle. Il existe bien sûr différentes manières d’alimenter cette culture Kaizen, p. ex. les Kaizen events et Gemba Kaizen. L’amélioration des processus à l’aide de Lean Six Sigma contribue par ailleurs aussi à la culture Kaizen.

Événement Kaizen

Un événement Kaizen est un projet sur 3 à 5 jours qui couvre les étapes de la définition du problème à celle de l’implémentation des solutions élaborées pour le résoudre. Le terme japonais pour désigner un événement Kaizen est ‘Kaikaku’ (radical change). General Electric appelle les événements Kaizen un ‘Workout’ ou ‘Blitz’. Les caractéristiques d’un événement Kaizen sont :

  • Projet d’une durée de 3 à 5 jours
  • 100% ressources dédiées
  • Jusqu’à y compris l’implémentation
  • Projet d’ampleur limitée
  • Le problème est urgent
  • La solution n’est pas encore connue

Un événement Kaizen est la réponse de Lean à un projet de 3 à 5 mois. Dans un projet de ce type, il y a beaucoup de gaspillages et notamment surproduction, délais d’attente et défauts.

Gemba Kaizen

Gemba Kaizen signifie ‘amélioration continue du lieu de travail’. Les collaborateurs ont les produits ou les services des clients ‘en main’. Pour cette raison, il est important d’améliorer le travail sur le terrain et de dépister les problèmes pratiques à ce niveau. Ce style de management s’appelle ‘Kaizen Management’. Les problèmes sur le lieu de travail ne sont pas des problèmes de management et la solution ne doit donc pas, non plus, venir du management. Il vaut mieux que les exécutants résolvent eux-mêmes ces problèmes opérationnels. Ils passent leurs journées sur le terrain et sont ceux qui disposent de la meilleure connaissance le concernant. Le terme occidental utilisé pour un Kaizen Management est celui d’Operational Excellence. Dans cette philosophie aussi il s’agit d’améliorer en continu le cours opérationnel des choses et à ce niveau, tant les dirigeants que tous les autres collaborateurs ont leur propre rôle à jouer et leurs propres responsabilités à endosser.

Le Kaizen manager

Le Kaizen manager passe du temps au gemba (lieu de travail) et observe tout ce qui s’y passe. Les collaborateurs aussi observent ce qui se passe et ils discutent ensemble de ce qu’ils ont observé. Le Kaizen manager est responsable du lancement d’initiatives 5S et de Standard Operating Procedures. Il/elle donne aux collaborateurs beaucoup de temps pour mettre en place les améliorations sur le lieu de travail. Au sein de ce processus, le Kaizen manager joue un rôle de coach. Quand quelque chose se passe mal dans les activités quotidiennes, le Kaizen manager prend une mesure d’urgence et discute ensuite du problème avec l’exécutant responsable. Le Kaizen manager communique la politique de l’organisation aux collaborateurs, met en place un environnement de travail sûr et veille à éliminer les barrières perçues par les travailleurs au niveau de l’amélioration de leur gemba. Les collaborateurs qui ont appris à s’améliorer en continu et à améliorer en continu le gemba sont précieux pour l’organisation. Grâce à leur connaissance et à leur expérience, ils peuvent être déplacés vers d’autres postes.

Kaizen vs Lean Six Sigma

Kaizen et Lean Six Sigma sont toutes les deux des méthodes qui augmentent la satisfaction du client, réalisent des améliorations durables au niveau du résultat opérationnel et mettent en place un modèle d’amélioration continu structuré. Toutes deux visent aussi à réduire les gaspillages et les variations. Kaizen va encore un peu plus loin dans la sensibilisation du management et des collaborateurs. Lean Six Sigma se concentre plus, par contre, sur les résultats financiers de l’organisation. Kaizen donne de meilleurs résultats quand toute l’organisation est impliquée dans le processus et Lean Six Sigma permet de réaliser des projets au niveau d’une partie seulement de l’organisation

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.